agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR anthropologie, sociologie, science politique Portails : www - étudiants - personnels UFR anthropologie, sociologie, science politique

Vous êtes ici : Accueil > UFR > Evénements et offres de stages > Séminaires, Conférences, Débats > Gouverner la violence ?

Actualité du 8 novembre 2019
de 9h30 à 17h45

Gouverner la violence ?

 

*Agenda scientifique

Colloque organisé dans le cadre du projet Gouverner la violence ?, projet IMPULSION – IDEXLYON, Université de Lyon - Programme Investissements d’Avenir (ANR-16-IDEX-0005)

Gouverner la violence ?

Gouverner la violence ?

Accès direct : thématique | programme

Dynamiques normatives autour de la violence contemporaine

Le 6 mars 2019, dans le cadre de la mobilisation sociale des Gilets jaunes, la Haute-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a demandé « urgemment » à la France « une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force ». Alors que l’État a longtemps été défini par le monopole de la contrainte physique légitime, dont il lui reviendrait de tracer les contours, l’exemple suggère le rôle normatif grandissant des organisations internationales dans la (dé)légitimation des pratiques violentes. Depuis plusieurs décennies déjà, et de manière croissante, les acteur/trices locaux/ales et internationaux/ales, public/ques ou privé.es, semblent impliqué.es dans le gouvernement de la violence. Ils/elles contribuent à questionner le monopole prêté à l’État, son autorité et son rôle ainsi que les (re)définitions de la violence légitime.

Ce colloque se propose d’interroger l’organisation politique et sociale de la violence en adoptant une perspective de sociologie de l’international, attentive aux jeux d’acteur/trices et d’échelles, aux espaces sociaux, aux lieux et moments d’interaction lors desquels se définissent les comportements (il)légitimes, les pratiques, et donc les normes à l’égard de l’usage de la force (Dobry 2009 [1986] ; Lefranc 2015 ; Schelling 1986 [1960]). Ainsi, nous essaierons collectivement de répondre aux questions suivantes : Qui produit les règles et pratiques légitimes encadrant la violence et l’usage de la force armée ? Comment sont-elles définies, développées et mises en œuvre ? Que nous disent-elles des rapports de pouvoir entre les différentes institutions ? Quelles (re)définitions de la violence sont produites par ces normes ?

Programme

Les intervention s'articulent en 3 sessions :
  • de 9h30 à 11h15 - Dispositifs et instruments du gouvernement de la violence
- Nicolas Fischer (CESDIP / CNRS) « Le droit commercial contre la peine de mort. Les controverses transatlantiques autour du commerce international des produits nécessaires aux injections létales aux États-Unis »
- Anthony Amicelle (CICC / Université de Montréal) « Gouverner par les algorithmes : finance et anti-terrorisme »
- Sandrine Lefranc (ISP / CNRS) « "Refaire société" après un conflit politique. Les voies internationales aléatoires du gouvernement d'une violence hypostasiée »
Discussion : Dorota Dawoska (Triangle / Université Lumière Lyon 2)

  • de 11h30 à 13h15 / Usages pratiques des doctrines du gouvernement de la violence
- Delphine Griveaud (FNRS / UC Louvain) « La norme internationale de justice restaurative, des cercles protestants nord-américains jusqu'en centre pénitentiaire français. Circulations et pratiques in situ d'un mode de gestion des comportements violents »
- Julien Pomarède (REPI / ULB) « L'OTAN et les horizons d'attendre de la violence préemptive en Afghanistan »
- Mehdi Djallal (IRHIS / Lille 3) « Gouverner la violence par le réformisme colonial : la "contre-subversion" en Angola pendant la guerre d'indépendance »
Discussion : Yves Buhet de Neuilly (CESSP / Paris 1)

  • de 14h30 à 16h15 / Militaires et configruations du gouvernement de la violence
- Grégory Daho (CESSP / Paris 1) « Qu'est-ce que le cadrage anti-terrotiste fait aux relations politico-militaires ? »
- Pierre France (CESSP / Paris 1) « Le monopole suspendu. L'armée libanaise pendant la guerre civile 1975-1988 »
- Nathalie Duclos (ISP / Tours) « Gouverner la violence via les courtiers. La co-production de la démilitarisation et démobilisation de l'Armée de libération du Kosovo »
Discussion : Cécile Jouhanneau (ART dév / Université Paul Valéry Montpellier)

  • de 16h30 à 17h30 / Exposé conclusif : Michel Dobry (CESSP / Paris 1)
     
  • de 17h30 à 17h45 / Clôture : Sylvain Antichan (Triangle / Université Lumière Lyon 2) et Cyril Magnon-Pujo (Triangle / Université Lumière Lyon 2)

Type :
Colloque
Lieu(x) :
Maison des sciences de l'homme - Lyon St Étienne (MSH-LSE)

mise à jour le 24 octobre 2019


Lieu

Maison des sciences de l'homme Lyon St-Étienne (MSH-LSE)
Salle Marc Bloch
14 avenue Berthelot
Lyon 7e
accès tram T2 - Centre Berthelot

Contact

Cyril Magnon-Pujo, maître de conférences en science politique (Triangle / Université Lumière Lyon 2)
Sylvain Antichan, post-doctorant (Triangle / Université Lumière Lyon 2)

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2