agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

UFR anthropologie, sociologie, science politique Portails : www - étudiants - personnels UFR anthropologie, sociologie, science politique

Vous êtes ici : Accueil > Sociologie > MASTERS - Sociologie > MASTERS - Sociologie

MASTERS - Sociologie

 

Présentation du Master Sociologie


Le Master est une formation en deux ans qui forme aux métiers de la recherche en sociologie mais pas seulement : il y a aussi le domaine de la recherche appliquée, des métiers de l’expertise et du conseil. De nombreux étudiants passés par le master deviennent chargés d’étude ou de mission dans des organismes privés, publics ou associatifs.

Nous vivons dans des sociétés complexes, confrontées à des mutations et des turbulences de toutes natures, qu’il importe de décrypter. La société mais aussi les organisations qui la constituent ont besoin d’expertise en sciences sociales. Beaucoup métiers qui sont issus des compétences auxquelles nous formons sont en train de s’inventer sous nos yeux.
des
Le Master de sociologie est une formation co-accréditée : Lyon 2 et ENS. Les enseignements ont lieu sur le Campus Porte des Alpes et, pour certains, sur le site René Descartes de l’ENS Lyon, métro Debourg.

Jean-Hugues Déchaux est responsable de la première année, le M1. (voir le document sur le M1)

Le M1 propose une formation de haut niveau en sociologie qui s’appuie sur deux piliers : des enseignements théoriques et méthodologiques mais aussi la pratique de l’enquête. Le M1 est ouvert aux étudiants de sociologie mais peut aussi accueillir des étudiants qui ont une autre formation en SHS : anthropologie, science politique notamment. L’entrée en M1 est sélective.

Les pré-requis concernent essentiellement rois points : Le projet professionnel et la détermination personnelle / La curiosité à l’égard des « questions de société » et l’acquisition d’une posture réflexive et critique / Le goût pour l’enquête de terrain assortie de solides compétences en rédaction.

Les enseignements dispensés sont de trois types :

  • Formation aux textes fondamentaux fondée sur la lecture et la discussion critique, nécessairement associées.
     
  •  Formation aux méthodes d’enquête dans leur variété : quantitatives (savoir produire et analyser des statistiques) et qualitatives (savoir observer des situations, éventuellement au moyen du film, savoir réaliser des entretiens de recherche, savoir produire une analyse documentaire à partir de sources diverses, archives, internet, etc.).

  • Expérience du terrain : savoir mettre en rapport un sujet d’étude et la réalisation d’une enquête de terrain. Ce qui veut dire aller à la rencontre des gens, obtenir leur accord pour réaliser une enquête de A à Z, de l’exploration des hypothèses à la rédaction d’un rapport et parfois à la restitution des résultats. Cela peut se faire en lien avec un stage.

Cette expérience du terrain se réalise dans le cadre des séminaires thématiques de recherche qui sont au nombre de six : Nouveaux enjeux de la vie privée / Socialisation, éducation et parcours biographiques / Socialisation et espaces aux différents âges de la vie / A quoi sert la sociologie pour comprendre les mondes du travail ? / Socio-anthropologie du développement et de la participation / Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations.

A cela s’ajoute la maîtrise d’une langue autre que le français, devenue indispensable compte tenue de l’internationalisation croissante de la sociologie et des problèmes dont elle traite.

Le M1, comme le Master dans son ensemble, comprend trois parcours :

  • Socio-anthropologie appliquée au développement local (SADL) responsable : Béatrice Maurines
     
  • Sociologie et développement des organisations (SDO) responsable : Magali Robelet
     
  • Analyse des sociétés contemporaines (ASC) : responsable Sylvia Faure.

Le choix du parcours peut se faire dès le M1 à travers le choix d’un des six séminaires thématiques de recherche, celui dans lequel vous allez réaliser votre enquête de terrain et écrire votre rapport de recherche.

Mais ce choix fait en M1 n’est pas irréversible. Vous pouvez en M2 en changer même s’il est préférable de donner plus de cohérence à sa formation en la conduisant sur deux années.

Pour ceux et celles qui seraient attirés par la réalisation d’une thèse de doctorat que les trois parcours offrent cette possibilité.

mise à jour le 4 mai 2018


Université Lumière Lyon 2