Publié le 9 février 2024 Mis à jour le 19 février 2024
le 14 mars 2024
Campus Berges du Rhône
16h00 à 17h30

Le Département de Formation continue de l’UFR d'Anthropologie, sociologie, science politique de l’Université Lumière Lyon 2 organise un nouveau cycle de conférences abordant des thématiques attenantes à ses formations. Nous avons le plaisir d'accueillir Zhanna Karimova pour la prochaine conférence qui aura lieu le 14 mars prochain.

Qu'est-ce qu'une recherche en terrain sensible ?
Quels sont les enjeux éthiques et méthodologiques du traitement de données en terrain particulièrement sensible, comme celui des femmes prisonnières politiques du Goulag ?
Comment articuler ces enjeux avec le cadre légal et géopolitique, les postures épistémologiques et la pratique de recherche ?


Telles sont les questions sur lesquelles nous chercherons à apporter des éléments de réponse à partir d'une recherche en cours sur les trajectoires de femmes européennes et de leurs enfants emprisonnés en 1937-1938 comme "ennemis du peuple" dans le camp de travail forcé du Goulag, au Kazakhstan.

L'invitée : Zhanna Karimova
 

Photo Zhanna Karimova

Après un Master 2 à l’Université Lumière Lyon 2 et une thèse en sociologie à l'Université Kazakhe Nationale Pédagogique, Zhanna Karimova est d'abord analyste générale, puis chef de département au Centre de l’information et de l’analyse auprès du Ministère national de l’éducation et de la recherche de la République du Kazakhstan.
Entre les années 2013 et 2019, elle est directrice-adjointe, chercheuse au Centre de la recherche JEUNESSE auprès du Ministère du développement civil du Kazakhstan. Depuis 2019, elle est chargée de recherche à l’Institut des études stratégiques du Kazakhstan.

Entre les années 2008 et 2013, elle est régulièrement impliquée au travail de la Chaire des disciplines sociales de l’Université Kazakhe Nationale Pédagogique du Kazakhstan. Depuis 2021, elle est impliquée au travail de l’École du management politique de l’Académie d’administration publique.

Entre 2021 et 2023, suite à la soutenance de sa deuxième thèse à l’Université Lumière Lyon 2 (https://www.theses.fr/2021LYSE2058), elle est chercheuse non-permanente au Centre Max Weber. Chercheuse invitée au sein du Collegium - Institut d’études avancées de Lyon pour l’année académique 2023-2024, elle est actuellement engagée dans un projet de recherche porté sur les trajectoires des femmes européennes emprisonnées en 1937-1938 comme « ennemies du peuple » dans le camp de travail forcé de Goulag au Kazakhstan.

En savoir plus

 
Inscriptions

saisir le code présent dans l'image

Informations pratiques

Lieu(x)

Campus Berges du Rhône

Amphi BENVENISTE
BDR Plan
 
Plan d'accès